Baubo

Origine:

Grèce

Baubo personnifie la fécondité féminine. Elle est la déesse du rire du ventre, matrone de l’humour féminin. Baubo est un filou, un clown sacré et une déesse de la guérison. Le nom de Baubo peut être interprété comme « ventre », « trou » ou « ventre ». »Dans son apparition majeure dans le mythe grec classique, Baubo est une vieille nourrice qui expose sa vulve à Déméter. Elle est la seule capable de tirer un rire de la déesse en deuil. Baubo met Demeter sur la voie du rétablissement et de l’autonomisation.

Le geste de Baubo envers Déméter, soulevant ses jupes pour exposer sa vulve, n’était pas aléatoire mais avait une signification spirituelle et un nom: ana-suromai, littéralement « soulever ses jupes. » Ce geste revient dans les rites de Bastet et aussi dans une légende concernant Hathor, où il évoque de même le rire, la réconciliation et la guérison. Ana-suromai est un charme provocateur et protecteur contre la mort, la stérilité et le désespoir. De manière significative, lorsque Baubo clignote son vagin, elle est bien au-delà de l’âge de procréer.

Baubo appartient à ce groupe d’esprits appelés la Bona Dea qui interagissent exclusivement avec les femmes. Les hommes étaient exclus de leurs rites et n’étaient pas au courant de leurs mystères. Malheureusement, toute information qui survit sur ces esprits provient de sources masculines. Baubo est un esprit gardien des enfants et des bébés. On sait peu de choses d’elle. Son rôle dans la saga Déméter / Perséphone est souvent excisé des livres de mythologie, maintenant souvent considérés comme la province des enfants.

Avec l’avènement du christianisme, Baubo, Déesse de la Bonne Humeur, a été particulièrement diffamée, damnée par son imagerie votive, désormais considérée comme obscène plutôt que sacrée ou drôle. Les démonologues médiévaux l’ont classée comme un démon.

Les images de Baubo protègent contre le Mauvais Œil. Elle est pétitionnée pour la fertilité et pour protéger les femmes, les enfants et les bébés. Elle guérit par l’humour. Elle est une alliée puissante pour ceux qui sont ambivalents sur la forme et le fonctionnement du corps féminin.

L’artiste et auteure Winifred Milius Lubell explore l’image et le mythe de Baubo dans son livre, The Metamorphosis of Baubo: Myths of Woman’s Sexual Energy.

Manifestation:

Dans le mythe, elle est décrite comme une femme âgée ordinaire.

Iconographie :

Baubo est représenté comme un vagin qui marche. Sa vulve est sa bouche, ses tétons ses yeux. Ces images n’étaient pas destinées à être de la pornographie mais à inspirer un rire sacré, Démontrant les formidables pouvoirs de la sexualité et de la fertilité féminines. Des reproductions d’images anciennes sont facilement disponibles, mais l’imagerie votive traditionnelle de Baubo est facilement recréée même par quelqu’un avec un minimum de compétences et de talent artistiques.

Voir aussi :

Bastet; Bona Dea; Déméter; Démon; Hathor; Perséphone; Uzume